Eric Woerth recule l’âge légal de la retraite

Dans le cadre de son projet de réforme des retraites, le ministre du Travail Eric Woerth inscrit le report de l’âge légal de la retraite à 62 ans. Destiné à devenir effectif en 2018, cet amendement génère des mécontentements chez les travailleurs français.

Recul de l’âge légal de la retraite, le travail jusqu’à 62 ans

Le gouvernement français a récemment décidé d’entamer une réforme des retraites. Parmi les amendements inscrits dans ce projet de réforme, le report de l’âge légal de la retraite à 62 ans est celui qui suscite de vifs débats chez les travailleurs, notamment ceux qui préparent actuellement leur départ en retraite. Dévoilé par Eric Woerth le mercredi 16 juin 2010, le projet a fait l’objet d’un feed-back virulent. Le gouvernement attend les retours des partenaires sociaux concernant cette mesure.

L’amendement proposé par le ministre du Travail Eric Woerth prévoit le report de l’âge légal de la retraite à 60 à 62 ans en 2018. Tablant sur une mise en place progressive de ce changement, le ministre compte enclencher le compte à rebours dès le 1er juillet 2011. Les travailleurs nés avant le 1er juillet 1951 ne sont pas concernés par cette réforme. Un report de 4 mois sera par la suite appliqué chaque année jusqu’en 2018. Ainsi, les travailleurs nés en 1956 ne peuvent partir en retraite qu’en 2018.

Recul de l’âge légal de la retraite, les mesures d’accompagnement

Puisqu’il est question de réforme, Eric Woerth intègre des mesures d’accompagnement à l’application de l’amendement afin d’améliorer les conditions des travailleurs en âge de partir en retraite. Ces mesures incluent entre autres l’alignement du taux de cotisation de retraite des fonctionnaires sur celui du secteur privé sur une période de 10 ans. Le taux passe alors de 7,85 % à 10,55 %. Dans le même ordre d’idée, les fonctionnaires ayant trois enfants et 15 ans de service ne bénéficieront plus d’une retraite anticipée d’ici 2012. Grâce à ces procédés, le gouvernement compte réunir un montant de 3,7 milliards d’euros en 2011 pour un financement soutenu des retraites.

Malgré le mécontentement de nombreux salariés, le ministre du Travail Eric Woerth clame les avantages du report de l’âge légal de la retraite à 62 ans sous le signe de la morale, la justice et la responsabilité. Il annonce la garde de la retraite à 60 ans pour les salariés ayant un état de santé fragile à cause de la pénibilité du travail. L’âge légal de la retraite à taux plein sera également repoussé à 65 ans ou plus jusqu’en 2023. En travaillant jusqu’à cet âge avancé, les hommes et les femmes bénéficieront d’une pension complète et équitable à l’âge de la retraite. Le projet de réforme des retraites sera débattu en conseil des ministres le 13 juillet 2010.

mardi 29 juin 2010, par Carole Mercier