Vigi’fall : un patch antichute destiné aux personnes âgées

L’équilibre est intimement lié à l’avancement de l’âge. Les chutes peuvent entraîner de graves blessures voire se révéler fatales. Le patch Vigi’fall a été élaboré pour prévenir ce risque.

La chute, un grave problème lié à la vieillesse

La plupart des personnes, une fois l’âge de la retraite atteinte, préfèrent rester à la maison. En effet, le placement au sein d’un établissement spécialisé est synonyme de calvaire et de rejet pour ces personnes. Cependant, un logement peu adapté et la perte d’autonomie peuvent les mettre en péril. Les risques d’accidents domestiques et notamment de chutes augmentent. Ce sont autant d’aléas qui peuvent entraîner de graves séquelles souvent irréversibles.

Un patch, à appliquer sur la peau, permettra bientôt de détecter les chutes grâce à des micros capteurs reliés à un dispositif d’alerte. Cette alarme se déclenche automatiquement si la personne concernée venait à tomber, sans avoir à actionner une commande ou appuyer une touche quelconque. L’initiative de développer un tel produit revient à Vigilio, une PME évryenne. Cette société a décidé de le baptiser Vigi’fall. Des tests cliniques en vue de vérifier son efficacité, seront menés très prochainement.

Vigi’fall, une solution aux problèmes de perte d’équilibre des personnes âgées

On tient à souligner que le patch Vigi’fall n’ambitionne pas de se substituer à la présence humaine. Il va seulement émettre un signal vers un serveur en cas de chute du porteur. Ce serveur relié à des détecteurs de mouvement installés dans divers recoins de la maison. Si ces capteurs relèvent des données irrégulières, l’ordinateur déclenche une alarme vers une centrale téléphonique. Un opérateur tentera de joindre l’utilisateur. Si l’interlocuteur est injoignable, il préviendra les secours ou le numéro d’un de ses proches.

Ce concept innovant de la société Vigilio a reçu de nombreux soutiens. Le conseil général de l’Essonne a alloué au projet une aide de 95 000 euros, destinée à mettre en place les études scientifiques nécessaires à la validation du produit. De nombreux laboratoires, TIMC-IMAG, et des établissements de soins gériatriques se sont aussi associés à la firme pour la mise au point finale du Vigi’fall. Si les résultats se révèlent concluants, le Vigi’fall pourrait être commercialisé dès le printemps prochain, à un prix variant entre 1 000 et 2 000 euros.

jeudi 30 décembre 2010, par Romain Morillon