Maisons de retraite : une offre à 60€ par jour dans le département de l’Essonne en 2013

Le département de l’Essonne vient de lancer la construction de trois établissements dédiés aux seniors. Il s’agit de maisons de retraite offrant un tarif de 60 euros par jour. Focus sur ces maisons de retraite suggérées à des prix très abordables.

Maisons de retraite : des structures publiques

Proposer aux seniors une maison de retraite à 60 euros par jour soit à un tarif inférieur de 30% par rapport à celui qui est pratiqué dans le privé, tel est le pari soutenu par le département de l’Essonne. Les chantiers pour la construction de trois établissements ont été lancés dernièrement par le conseil général à Courcouronnes, aux Ulis et à Morangis. Ces structures sont entièrement publiques. Les terrains ont été octroyés gratuitement par les communes. Les travaux sont financés conjointement par la région et le département. La gestion sera assurée par un organisme public.

Les responsables locaux sont partis du constat que les seniors de la classe moyenne rencontrent beaucoup de difficultés à accéder aux maisons de retraite. Ils ne bénéficient pas de l’aide sociale parce que leurs ressources dépassent le plafond établi. Leurs revenus ne leur permettent pas d’intégrer une structure privée. Face au monopole exercé par les opérateurs privés dans le secteur des maisons de retraite, le département de l’Essonne a décidé de lancer la construction d’établissements publics dédiés à cette catégorie de personnes âgées.

Livraison prévue en 2013

La livraison de ces maisons de retraite à 60 euros est prévue en 2013. Ces trois nouvelles structures intégreront le réseau des établissements publics déjà existants. 270 places seront ainsi tenues à la disposition des seniors du département de l’Essonne. La qualité de services restera semblable à tous ceux qui sont délivrés dans les structures similaires. Ces résidences pour personnes âgées seront dotées du même quotient d’encadrement que toute autre maison de retraite.

Le nombre des employés dans ces structures sera dans les normes requises, malgré le tarif abordable proposé par ces établissements. Les pensionnaires auront à leur disposition un personnel soignant et non soignant en nombre suffisant. Nonobstant les réticences du monde professionnel, les responsables locaux tiennent à rassurer les seniors. Ce prix très compétitif n’implique pas forcément des prestations à bas coûts. Un problème de fond a été toutefois soulevé : celui de la prise en charge des individus dépendants.

lundi 23 janvier 2012, par Romain Morillon