La Google-car, le véhicule idéal pour les personnes âgées

Google a présenté, durant le dernier mondial de l’automobile qui s’est tenu à Paris, son concept-car avec pilotage automatique, baptisé Google-car. Une nouvelle qui arrive à point nommé pour les seniors !

Copyright Google

La conduite des seniors, un véritable problème de société

Le débat sur la conduite des personnes âgées a été récemment relancé. Les statistiques démontrent que les individus âgés de plus de 65 ans parcourent en moyenne trois fois moins de kilomètres que les jeunes. Néanmoins, si l’on se réfère aux actualités, les seniors sont davantage impliqués dans les accidents de la route. Plusieurs facteurs peuvent expliquer ce phénomène. Le vieillissement physiologique de cette frange de la population en est la principale raison. Les réflexes et l’attention s’estompent avec l’âge. Ces facultés sont toutefois indispensables pour la conduite d’un véhicule.

Les affections liées à l’âge, tels les troubles de la cognition ou les séquelles d’un infarctus, augmentent considérablement les risques d’accident, puisqu’ils affectent la perception visuelle et l’audition. Enfin, la consommation de psychotropes, auxquels sont dépendants la plupart des aînés, peuvent également être à l’origine des accidents. Il s’avère indispensable de trouver une solution à ce problème social. Elle doit porter essentiellement sur la sécurisation. C’est en sens que Google, l’un des principaux acteurs du marché des nouvelles technologies, a développé la Google-car, la voiture dédiée aux seniors.

La Google-car, un véhicule conçu pour les seniors

La Google-car est une automobile sans conducteur. Des caméras embarquées, des radars ainsi qu’un capteur de mouvement commandent le véhicule et lui permettent de circuler sur la voie publique sans intervention humaine. Pour s’orienter, elle intègre un GPS qui recueille les itinéraires sur la base de données cartographique de Google, plus précisément le Google Map édité par la firme. Une caméra installée dans l’habitacle, derrière le pare-brise, filme les plaques de signalisation routière.

L’image sera ensuite interprétée par un puissant ordinateur de bord. Ce programme permet d’éviter les infractions au Code de la route. Quant aux radars, ils servent à estimer la position des objets qui se trouvent à proximité du véhicule. Ils interviennent durant les manœuvres délicates. D’après les concepteurs, cette voiture va largement contribuer à la réduction du nombre d’accidents mortels qui mettent en cause des personnes âgées. Elle devrait être disponible sur le marché avant 2018.

jeudi 18 novembre 2010, par Hélène André, Romain Morillon