Des astuces pour payer moins cher un service de garde à domicile

Nombreuses sont les raisons pour lesquelles les seniors doivent recourir à un service de garde à domicile. L’intervention d’un professionnel peut toutefois s’avérer onéreuse pour le budget de certains retraités. Voici quelques astuces pour payer moins cher sur ce volet.

Un soutien ponctuel ou quotidien

Les services de garde à domicile sont devenus indispensables pour une certaine marge de seniors, notamment pour ceux qui sont handicapés, dépendants sur le plan psychique ou physique. La prestation consiste à apporter non seulement un appui matériel, mais également un support affectif auprès des demandeurs. L’intervention est réalisée par un professionnel du métier. De cette manière, la personne âgée concernée bénéficie d’un soutien adéquat pour faire face à son quotidien ou à une situation d’urgence.

Un service de garde à domicile peut s’avérer trop onéreux par rapport au maigre budget de la plupart des seniors. Cependant, il convient de noter que les personnes âgées peuvent actuellement prétendre à une prise en charge et à une réduction d’impôts pour une telle prestation. Les caisses d’assurance vieillesse peuvent en effet octroyer à leurs adhérents un appui financier au titre des subventions accordées pour régler les honoraires du prestataire, que celui-ci opère de jour ou de nuit.

Une aide financière, un abattement fiscal

Les seniors affiliés à la Caisse nationale d’assurance vieillesse, ainsi que ceux qui sont soumis au régime général de la retraite sont en mesure de bénéficier de cette aide financière. Il en est de même pour les retraités commerçants ou artisans, adhérents à l’Organic ou à la Cancava. Par ailleurs, les personnes âgées qui recourent à un service de garde à domicile peuvent prétendre à une déduction d’impôts de l’ordre de 50% sur le chapitre des dépenses pour emplois familiaux. Il existe cependant un plafond dont le montant est fixé par un décret.

Les seniors employeurs âgés de plus de 70 ans peuvent jouir d’une exonération des charges patronales qu’ils doivent verser à la Sécurité sociale. Cette exemption est aussi valable pour les individus qui vivent seuls, allocataires d’une retraite ou d’un appui financier compensateur, dans le cas où l’aide d’un garde à domicile s’avère indispensable. Pour prétendre à cette prise en charge des frais d’un tel prestataire et à la réduction d’impôt, ceux qui sont soumis au régime général doivent remplir certaines conditions. Il convient donc de s’informer auprès de la caisse de retraite.

lundi 27 février 2012, par Romain Morillon