Une application pour développer la solidarité humaine

Baptisée Qwidam, l’application visant l’entraide sociale pour la sécurité de ses adhérents est issue du latin quidam signifiant "quelqu’un". Elle se révèle d’un grand secours pour la majorité des situations de la vie quotidienne.

Mode de fonctionnement de Qwidam

L’application d’entraide communautaire aide ses membres à contacter les autres adhérents à proximité en cas de détresse. Quelle que soit la situation (sports d’extérieur, accidents domestiques, habitats, enfances en danger, agressions, catastrophes naturelles…) et chaque fois qu’un "qwidam" (membre du réseau d’entraide) court un danger ou que son intégrité physique est menacée, il est en mesure d’alerter les autres membres se trouvant aux environs afin de trouver une solution adéquate et rapide.

Lorsque le contexte nécessite une large diffusion à l’instar de la disparition d’enfant, l’application dispose d’un bouton permettant de relayer l’information afin de l’amplifier. Par ailleurs, il est également possible de contacter directement la police, le SAMU et les pompiers.

L’objectif des développeurs

Selon Jonathan Konckier, l’un des créateurs de l’application, Qwidam se présente comme l’intermédiaire entre les secours et les victimes. La moitié des adhérents maitrisent parfaitement le secourisme. En effet, les premiers gestes de secours sont parfois vitaux. Les attentats du 13 novembre ainsi que les intempéries survenues sur la Côte d’Azur ont poussé un nombre important de mobinautes à s’inscrire sur l’application, souligne également le co-fondateur. L’objectif n’est pas tant l’ordre sécuritaire ou la solidarité citoyenne. Il s’agit aussi de préserver l’intégrité physique des adhérents dans un territoire déterminé. Afin d’éviter les alertes frauduleuses, il sera demandé à certains utilisateurs une confirmation visuelle de l’incident avant une éventuelle publication.

Qwidam est utile dans plusieurs situations

Qwidam compte déjà plus de 3 000 membres depuis son lancement au mois de septembre 2015. L’application est disponible sur les stores d’Android et d’iOS. En dehors des incidents, elle peut s’avérer utile pour les seniors ou tout individu handicapé qui n’est pas entièrement autonome. Les développeurs pensent également mettre en place un service payant pour les sociétés dans le but de sécuriser leurs salariés qui devront voyager et travailler dans des pays à risque. En cas d’incident, ils pourront être facilement repérés grâce à la géolocalisation.

dimanche 13 décembre 2015, par Romain Morillon