L’ail, un condiment bénéfique pour la santé

L’ail est l’un des éléments les plus vertueux dans l’alimentation. Il peut servir à de nombreuses fins et nous procurer une guérison certaine en cas de maladie, même les plus graves. Découvrez ce que l’ail peut vous apporter en termes de santé et de bien-être.

Les valeurs thérapeutiques de l’ail

L’ail est un agent d’élimination par excellence. Sa consommation régulière permet donc de disposer d’un système digestif sain et en pleine forme. Grâce à sa forte teneur en fructosanes et en composés soufrés, l’ail présente une capacité diurétique. Il agit, sur le long terme, sur le cholestérol. Par contre, son effet est immédiat sur l’hypertension artérielle. Il est vivement recommandé pour faire baisser la pression sanguine et fluidifier le sang. Une personne qui consomme de l’ail régulièrement ne sera jamais victime d’un accident cardio-vasculaire ou d’une formation de caillot dans le sang.

Consommé de manière régulière, l’ail possède une véritable action anti-tumorale. En effet, il permet un renforcement du système de défense de l’organisme. Ses propriétés antioxydantes protègent les cellules des radicaux libres. En cas de carence en manganèse, en sélénium, en fer et en zinc, une consommation régulière d’ail permet de récupérer rapidement tous ces oligo-éléments dont le corps a fortement besoin. L’ail est également pourvu de vertus antibactérienne, antiallergique et anti-inflammatoire.

De quelle manière faut-il consommer l’ail ?

Pour le choix de l’ail, le bulbe doit être renflé et bien joufflu. Il vous suffit de bien presser les gousses pour constater leur fermeté. Assurez-vous que la gousse soit assez lourde dans votre main. Pour que l’ail puisse préserver ses vertus, gardez-le dans son enveloppe jusqu’à sa consommation. Si vous le moulez, il risque de moisir. Si vous l’affinez, il s’assèchera et perdra toutes ses propriétés. Vérifiez également que la tige est bien verte. Par contre, si vous remarquez des germes de couleur verte qui dépassent des gousses, ce sont des signes de non-fraîcheur du produit.

L’ail peut être consommé cru ou cuit. Vous pouvez l’ajouter à votre sauce vinaigrette et à tout autre plat que vous cuisinez. Si vous préparez l’ail sous forme de purée, vous pouvez en consommer une cuillérée à café tous les matins. Sinon, vous pouvez tout simplement en mâcher quelques bulbes lorsque l’envie vous tente. N’oubliez pas de mâcher un grain de café, une feuille de menthe, une feuille de persil ou un clou de girofle pour éviter la mauvaise haleine.

vendredi 25 février 2011, par Romain Morillon